top of page

Extension Note Vol 4: ThiRST - leçons tirées

Dernière mise à jour : 2 févr.

Alors que le Canada fait face à une menace croissante de sécheresses plus fréquentes et plus graves, il est essentiel de comprendre comment les forêts réagissent à de telles conditions pour assurer une gestion durable. Prof Loïc D’Orangeville, en collaboration avec Silva21, le Service canadien des forêts et JD Irving, dirige l’expérience ThiRST (Thinning to Reduce Stress) à l’Université du Nouveau-Brunswick. Cette étude vise à explorer l’efficacité de l’éclaircie sylvicole pour atténuer les effets de la sécheresse sur l’épinette blanche.


L’expérience comprend une installation d’exclusion des pluies à grande échelle sur une plantation d’épinettes blanches de 16 ans, utilisant 82 gouttières construites autour d’arbres individuels. Cependant, des défis au cours de la saison de terrain, y compris un emplacement éloigné et une topographie délicate, ont conduit à des modifications dans le plan original, avec seulement deux blocs sur trois mis en œuvre. Des problèmes structurels imprévus, exacerbés par un temps exceptionnellement humide, ont causé des dommages aux gouttières, ce qui a eu une incidence sur les traitements appliqués contre la sécheresse et soulevé des préoccupations au sujet de l’intégrité des données.


Malgré les imprévus, le projet met l’accent sur les leçons clés :


Image 1. White spruce trees among plots with fully constructed eavestroughs at the ThiRST site. Photo: Chloe Larstone Hunt, 2023
  1. Sélection des matériaux : Une attention particulière aux matériaux est vitale pour les expériences en plein air. Les connaissances sur l’utilisation de vis plus longues et plus épaisses et de bois de haute qualité soulignent l’importance d’une construction robuste.

  2. Climat peu coopératif : L’été exceptionnellement humide de 2023 a posé des défis, compromettant potentiellement l’efficacité des traitements contre la sécheresse. Les fluctuations climatiques doivent être prises en compte dans la conception expérimentale.

  3. Attendez-vous à l’inattendu : Malgré une planification méticuleuse, des problèmes structurels imprévus sont survenus en raison de l’environnement naturel. La flexibilité dans l’adaptation aux défis inattendus est cruciale pour une expérimentation réussie.

  4. Collecte de données rigoureuse : L’expérience souligne l’importance d’une collecte de données approfondie, même en cas de circonstances imprévues. L’adaptabilité dans l’analyse statistique garantit des informations précieuses, avec des plans futurs pour explorer les effets au niveau des arbres et la concurrence au sein de chaque parcelle.


Alors que l’expérience ThiRST se poursuit pendant la saison de croissance 2024, les leçons apprises fournissent des informations précieuses aux praticiens forestiers et aux chercheurs, soulignant le besoin de résilience et d’adaptabilité face à des conditions de terrain complexes. Assurez-vous de lire la note d’extension complète.


Cette Extension Note a été écrite par Chloe Larstone Hunt, étudiante à la maîtrise avec Loïc D’Orangeville à l’Université du Nouveau-Brunswick avec l’aide d’Amy Wotherspoon.


Vous pouvez en savoir plus sur la recherche de Chloé (Projet AD.3c) Expérience d’exclusion des précipitations : l’effet de l’éclaircie) ici.

Mots-clés :

24 vues0 commentaire
bottom of page